Jerusalem

C’est depuis Jerusalem que j’écris ce nouvel article. Un choc culturel et climatique bien ressentit. Ici il fait bien plus frais que sur la côté. Le vent est bien plus frais et le soir on se croirait à Nancy.
Jerusalem, dites « trois fois sainte » est comme son surnom l’indique, LA ville importante pour trois religions: le christianisme, le judaïsme et l’islam.
La vieille ville est le centre de ces religions, se partageant ainsi un espace de moins de 0,86 km2. En arrivant par la porte appelée Jaffa Gate (il y en a 8), vous arrivez directement à l’ouest au niveau du quartier chrétien, au sud-ouest se trouve le quartier Arménien, sud-est le quartier juif à l’est l’esplanade des Mosquées, au nord est le quartier musulman.

 

IMG_3775ret

Ce que l’on remarque le plus c’est bien sûr les juifs orthodoxes. Habillés d’un bekeshes ils portent un Shtreimel, un gros chapeau de fourrure absolument pas adapté au climat Israélien d’où dépassent de loooongues rouflaquettes (payos). Les femmes portent en générale un foulard ou alors les plus croyantes une perruques (certaines sont même rasées en dessous!).
Bien sûr montrer ses jambes et ses bras est interdits. Bien souvent les haredims (ultra-orthodoxes) pouvant être considérés comme les extrémistes juifs, refusent tout simplement de s’adonner aux lois israéliennes et rejettent toutes formes de modernisme notamment la télévision. Leurs us et coutumes sont parfois réellement bizarres (par ex. lors de ses règles la femme couche seule car elle est soit disant impure).

Mais hormis cela, Jerusalem est une ville qui bouge assez bien, avec pas mal de bars (ou il existe un happy hour deux bières pour le prix d’une), des variétés de bières bien fournies (on trouve même des bières tchèques comme Kozel, Staropramen …)
Et c’est la seule ville au monde où quand tu vas à un festival de métal tu croises un gros chevelu métaleux avec une kippa sur la tête ou un civile à kippa avec un semi-automatique sur le dos

Mon arrivée

Déjà pour aller à Jerusalem depuis Tel Aviv, rien de plus simple! Il suffit de prendre un bus qui met environ une heure de route. Depuis mon arrivée je suis en recherche active d’un logement. Pour l’instant je suis toujours en couchsurfing chez des gens super sympas de Bezalel, l’école d’art que je vais fréquenter en fin de mois.

2013-09-25 17.35.51

Depuis mon arrivée j’ai eu la chance de rencontrer pas mal d’étudiants venus comme moi étudier à Bezalel. Avec Yann, un parisien en école d’archi, on cherche un appartement pour nous, une danoise et une italienne. Je n’aurais jamais cru que cela pourrait être quelque chose d’aussi compliqué.
Pour résumer, depuis lundi c’est férié… D’abord il y a eu soukkot (la fête des cabanes), sur quoi a enchaîné Simhat Torah (le début de lecture de la Torah). Seule ce vendredi a été partiellement actif jusqu’environ 15-16h après quoi c’est shabbat. Du coup cette semaine est considérée comme une semaine de vacances. Une grande partie des proprios ne répondent pas et ceux qui répondent demandent à ce qu’on les rappelle dimanche. Dimanche donc ce sera… En espérant que l’on trouve quelque chose!!!

Mont Scopus

2013-09-26 10.00.17

Avec Amélie, une québécoise super chouette sympa 😉 on est allées faire un tour sur Mont Scopus, là où se trouve le campus universitaire hébreu et Bezalel, l’académie d’art et de design de Jérusalem. Mont Scopus est une colonie qui se trouve dans Jerusalem-est. Pour y parvenir (sachant que ce fameux jour de fête il n’y avait pas de bus) il faut descendre et monter une pente relativement raide passant par le quartier arabe. On est arrivées au sommet vers midi, soit au moment où le soleil est le plus fort et le plus chaud… Dur!
Nous avons finit par nous réfugier sous cet abris bus pour manger notre hummus et notre pita, car fait de béton c’était le seul endroit frais de ce mont désertique.
La vue depuis Mont Scopus est assez incroyable. On peut voir la Cisjordanie, les montagnes cisjordaniennes et la mer morte quand l’atmosphère est claire, mais en générale il y a un nuage de sable qui cache la vue. C’est en arrivant là que l’on s’est rendues compte à quel point s’était une région désertique.

 

L’autre vue elle est bien moins agréable. C’est entre autre le fameux mur de séparation qui divise la région en deux. D’un côté Jerusalem est et de l’autre la Palestine…

Mont Scopus, là où se trouve l’école, est en réalité une colonie israélienne en plein Jérusalem Est

 

2013-09-29 12.57.45

Bon mine de rien en descendant à pieds on s’est un peu perdus et on s’est retrouvé à Mea she’arim, soit le quartier ultra-orthodoxe.
Surtout, ne pas se promener les bras et les jambes nues. Que ce soit pour les filles où pour les garçons. Et même malgré cela tu as droit à des regards très appuyés.

Durant le shabbat ce quartier est complètement fermé, gare à toi si tu oses passer à proximité avec une voiture. Celle-ci risque de se retrouver avec de nombreuses bosses sur le capot.

2013-09-29 13.54.58