Taiwan Ep.3 Tainan/Anping

Anping

Le second jour à Tainan, je me suis rendue à Anping qui est le village portuaire de Tainan d’où a commencé l’expansion de la région lors de l’occupation hollandaise au XVIIème siècle. Pour s’y rendre plusieurs solutions :

  • louer un vélo : ce que je n’ai pas pensé à faire
  • prendre le bus : ce qui était à l’origine mon intention sauf que les horaires ne sont juste absolument pas précis et le bus passe quand il veut – en plus c’est écrit en chinois
  • y aller à pied : ce que j’ai été contrainte de faire sauf qu’au final ce n’est pas tout près

 

DSCF6657

Un village portuaire

Anping a été occupée au XVIIème siècle par les hollandais. Il en reste plusieurs bâtiments coloniaux qui viennent se mêler aux temples traditionnels.

L’un de ces bâtiment est une ancienne bâtisse coloniale appelée de nos jours Anping Tree House.  Elle était à l’origine l’entrepôt de la British Trading Company Tait & Co. Elle est possédée par un arbre gigantesque. On peut se balader à l’intérieur, monter sur diverses passerelles qui passent au travers. Elle vaut réellement le détour car les racines sont assez impressionnantes.
Une partie encore en état est quant à elle un musée sur l’occupation et le commerce qui a eu lieu dans cette région.

DSCF6683

Le second bâtiment à visiter sur place est le fort hollandais Zeelandia construit entre 1624 et 1634 par la compagnie hollandaise des Indes Orientales. Elle est abandonnée par les hollandais en 1662 au général Koxinga en échange d’un départ à l’amiable des fonctionnaires, civiles et soldats qui met fin à l’occupation hollandaise sur Taiwan.

Il existe du coup un contraste entre ce bâtiment d’inspiration européenne et construit en briques et les temples traditionnels.

Bien évidemment je n’ai pas voulut m’arrêter là et j’ai choisit de poursuivre mon exploration vers la mer. En chemin je me suis arrêtée dans un bouiboui pour manger quelque nourriture locale (des légumes et poisson cuisinés à la locale…)DSCF6703DSCF6708DSCF6711

Quand on sort du centre touristique on peut aisément rejoindre le port (bon faut avoir de bonnes pattes quand même). C’est un lieu désert où l’on croise uniquement quelques pêcheurs ou les étudiants de l’école de marine.

DSCF6724

DSCF6726

Comme un milieu de journée, le soleil au zénith imposait sa chaleur. On peut comprendre pourquoi les pêcheurs travaillent couverts de la tête au pieds. Ils ont du se poser la question sur ce que faisait une européenne en débardeur/short dans cette zone de la ville.

DSCF6733

J’ai réussit à atteindre la plage… qui comme partout ailleurs bah.. voilà quoi!DSCF6745

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *