La semaine dernière j’ai été conviée à participer à une journée un peu spéciale avec les étudiants en M1 artisanat. On a visiter entre autre le musée du Noh de Kanazawa avec en prime essayage des masques et essai des tambours.

DSCF5697

Le champ de vision avec un masque de ce type est vraiment faible. On n’y voit quasiment rien et comme c’est du bois donc c’est lourd.

Après le musée du Noh, nous avons été manger dans un restaurant traditionnel japonais. La maitresse de maison nous a enseigné les règles de bienséance japonaise, comment s’utilise la vaisselle etc.

C’était cher mais ca en valait le coup (60 euros env.). De la haute gastronomie japonaise, dans un lieu traditionnel de ce type c’est pas courant, même pour les japonais.