Road Trip – Part 2

Mount Desert Island

La suite de notre road trip nous a emmener aux Etats-Unis dans l’état du Maine. Nous voulions nous rendre dans une réserver naturelle proche de la mer d’où notre destination.

La route depuis Québec, empruntée uniquement par des camions transportants du bois passe par la frontière de Sandy Bay Township. Un poste de frontière situé au milieu d’une petite région montagneuse et qui était étrangement vide. Les camions qui la traversent passent automatiquement un portique, les voitures privées elles s’arrêtent pour remplir la demande d’entrée sur le territoire américain. Il faut compter une vingtaine de minutes, un questionnaire aux questions diverses et variées et quelques dollars (à retirer à Québec par exemple). Le douanier en tout cas a été très sympa comme le veut le stéréotype américain.

Quelques minutes après avoir franchit la frontière rien de plus normal que de croiser un panneau Trump puis de se faire observer pendant qu’on casse la croûte au bord du lac Jackman (il faisait peut-être trop froid pour eux?)

Après environ 6 heures de route nous sommes arrivés à notre premier logement situé sur l’île.

On a réservé un petit Airbnb, une cabane construite au milieu de la forêt. Un confort rudimentaire mais ça en valait la chandelle. Toute construite en bois, un petit poêle pour réchauffer l’intérieur (un peu trop d’ailleurs) et un lit (un peu étroit pour deux mais au moins ça nous permettait de nous réchauffer).

La forêt environnante était vraiment belle et pleine de surprises. Les propriétaires des lieux ont dispersé des constructions extravagantes un peu partout (dont un projet d’une grande cabane sur plusieurs étages octogonale).   

La réserve naturelle couvre dans les 80-90% de la surface de l’île. Elle offre une multitude de randonnées possibles, difficiles ou non, avec du dénivelé ou pas. Elles traversent des forêts qui grouillent de vie (on a vu une armada d’écureuils, mais aussi des couleuvres, des oiseaux…) longent des lacs et montent au sommet des collines. La période était en plus idéale, il faisait assez chaud pour pouvoir se mettre en t-shirt, sans que l’on crève de chaud et le fait d’être hors-saison nous donnait une île dépourvue de touristes, randonneurs, gamins beuglants…

Nous sommes restés 2 nuits dans la cabane en forêt, pour le reste du séjour, on a loué, à quelques minutes de l’île, une petite cabane de pêcheur très mignonne mais surtout avec un propriétaire d’enfer. 

On a poursuivit nos explorations de l’île avec des balades en montagne mais aussi sur la côte. Comment quitter alors une région pareille sans déguster quelque chose du coin? 
Un petit homard et une soupe de palourde au Lunts gateway Lobster Pound, un petit restaurant/fastfood sur la route en quittant l’île. Original, familial, si vous avez oublié d’acheter des babioles il y en a tout un étal à l’intérieur (qui n’a jamais rêvé d’une boule de noël homard?).