Ben Gurion

L’aéroport de Ben Gurion est grand. Très grand. Spacieux, en pierre blanche… personnellement je l’ai trouvé magnifique.
Le premier dépaysement tu le sens quand tu sors de l’avion, que tu te rends compte que tu piges que dalle et que tu bénis ceux qui ont mis tout en anglais en dessous des inscriptions.

La seconde chose tu la ressent vraiment quand tu SORS de l’aéroport… A l’intérieur l’air est très agréable, respirable, d’autant plus que tu viens d’arriver depuis Bâle où le matin même il faisait 12 degrés. Non ici  dehors il fait 32 degrés, bon en température ca va c’est encore supportable, le soucis c’est que c’est une chaleur très humide. En l’espace de 2-3 minutes tu te transformes en serpillère.

La troisième chose qui te marque c’est quand tu sors naïvement de l’aéroport en pensant que tu vas prendre le transport le moins cher et que l’on te dis que c’est le premier jour de Souccot. En résumé?
Pas de train, pas de bus, juste des sherrout (des bus qui partent une fois remplits) et des taxis. Sachant que pour Tel Aviv, il n’y avait QUE des taxis…

Bon bah j’ai pris le taxi avec un étudiant allemand (histoire que cela nous coûte moins cher), le taxi était incapable de trouver l’adresse de mon couchsurfing (quel abrutit) heureusement que cet étudiant avait un truc génial qui s’appelle GPS. Ils m’ont laissée sur le bord d’une grande route avec une capture d’écran du trajet qu’il fallait que je marche à pied… je suis partie à l’envers!

Néanmoins, c’est dans les moments où tu te perds que tu te rends compte à quel point les gens sont gentils et serviables (même s’ils t’envoient à l’opposé de là où tu es sensée aller). Et puis finalement Ron, mon couchhôte est venu me chercher.

Image

 

Le couchsurfing

Image

 

Première expérience dans ma vie de couchsurfing. Avant de partir m’installer à Jérusalem je voulait passer quelques jours à Tel Aviv histoire de me faire quelques jours de vacances. J’avais entendu parler du couchsurfing quelques années auparavant mais je n’avais pas eu l’occasion de tester la chose. Résultat je me suis retrouvée chez Ron.

Ron est musicien à ses bonnes heures et informaticien pour pouvoir vivre.
Son appartement est sans doute le plus atypique que j’ai pu voir jusqu’ici. Son salon c’est aussi son studio, la salle de répet de son groupe et surtout l’endroit de stockage de ses nombreux instruments de musiques…
Piano quart de queue (qu’il a eu gratuit en plus!), batterie, marimba, xylophone, guitare, bouteilles de whisky… Ah nan celle-ci c’est pour la dégustation.
L’élément le plus important de cette pièce c’est ce que nous autre européens aurions pris pour un radiateur qui n’est autre qu’une climatisation. Chaque appartement en a une et au bout de quelques minutes tu piges pourquoi…

AAAAh et précision, il y a un mur avec une belle moumoute rose! Ha!

Ce qui est chouette, c’est que je suis arrivée en plein dans la répétition du groupe Zoo Harmonics
Tout de suite ca a été super cool, super sympa même si j’étais bien claquée après le voyage.
En fin de répète un pote a Ron s’est pointé en disant que son groupe (un groupe de musique africaine) allait jouer quelque part à Jaffa. Avec Tal (le bassiste du groupe) on a décidé d’y aller. C’était dans le centre historique de Jaffa, la ville à partir de laquelle s’est développé Tel Aviv.

 

Image

 

Une visite sous forme de déambulation

IMG_3664

C’est fou comment en deux jours tu peux être capable de rencontrer plein de gens. Même sur la plage j’ai fait causette avec un petit vieux. Il voulait absolument partager sa serviette avec moi (j’en avait pas) après quoi il m’a donner à boire, une moitié de pomme et voulait me faire fumer. Gentil mais un peu perturbant comme situation (chez nous les gens sont pas gentils comme ça alors forcément quand ça t’arrives tu te dis qu’il y a anguille sous roche).

Mine de rien petite journée bien chargée à crapahuter avec le cotaxiteur allemand à Jaffa pour finir devant un falafel exquis face à la plage.

Tel Aviv c’est la plage, les boutiques, quelques « sites » historiques, un marché énorme, du jus de grenade qui file la ch*****, plein de chien et de chats, beaucoup de déchets quand même, des jeunes, beaucoup de jeunes même, des étrangers, des mecs torse nu, des falafels, des concerts…. en gros une ville ultra cosmopolite, dynamique, agréable à vivre…

 

 

 

 

 

 

Le soir du second jour rien de tel qu’un programme bien chargé:

Image

concert, anniversaire 1, concert, anniversaire 1, anniversaire 2.

Le concert bien sympa, une sorte de punkrock déjanté mais beaucoup trop fort pour nos petites oreilles, l’anniversaire 1 était celui du chanteur-guitariste de Zoo Harmonics, ambiance tout aussi déjantée avec des sacrées jamsessions. Une soirée bien sympa au milieu de musiciens, à boire de la goldenstar (la bière locale vraiment pas mauvaise) et faire comprendre aux gens que tu ne parles pas hébreux. D’ailleurs on s’est rendus compte qu’à l’oreille ça ressemblait pas mal au suisse allemand.

Mon séjour à Tel Aviv se finit là, demain direction Jérusalem!

 

Ps: à ne pas oublier, l’essence de citronnelle ou un autre anti-moustique, visiblement ils ne vont pas du tout bouffer les israéliens mais faut croire que moi ils m’adorent. Ah et aussi, prévoir du charbon de belloc 😉